Quelle démarche souhaitez-vous effectuer ?

Déclaration de cession d'un véhicule
>
Certificat de cession pour scooter
accusé d'enregistrement de cession

Certificat de cession pour scooter

Dans le cadre de la vente ou de la donation d'un 2 roues affichant une cylindrée de 50 cm3, il est impératif que soit établi un document dénommé certificat de cession. Le certificat de cession pour scooter 50 doit être rempli avec soin aussi bien par le vendeur/donateur, que par l'acheteur/donataire, puis être enregistré au SIV (Système d'Immatriculation des Véhicules). Découvrez tout ce qu'il y a à savoir sur la déclaration de cession d'un scooter 50.

1- Vente ou donation scooter : pourquoi est-il nécessaire d'établir le certificat de cession ?

2- Qu'est-ce qu'un certificat de cession de scooter ?

3- Certificat de cession de scooter : quelles sont les obligations du vendeur ?

Remplir le certificat de cession gratuitementTelecharger le certificat de cession PDF a remplirCertificat de cession pour scooter
Certificat de cession pour scooter

Vente ou donation d'un scooter 50 : pourquoi est-il nécessaire d'établir le certificat de cession ?

Lorsqu'un scooter 50 ou cyclomoteur de cylindrée 50 cm3 immatriculé est vendu ou donné, il est impératif qu'un certificat de cession soit établi. C'est ce que prévoient les articles R322-1 à 322-14 du Code de la Route. Toutefois, il convient alors de se demander si cette obligation reste valable pour un scooter 50 non-immatriculé.

Pour commencer, faisons un petit rappel. La loi n° 2001-1062 du 15 novembre 2001 relative à la sécurité quotidienne, en son chapitre 1er, article 19, dispose que tout cyclomoteur qui a été acquis dans un état neuf doit être immatriculé. La loi s'est appliquée dans un premier temps à tous les engins à moteur à cycle achetés depuis le 1er juillet 2004, avant de s'étendre à partir du 1er janvier 2011 aux scooters anciens qui roulent sur la voie publique. Cette obligation semble tout à fait cohérente, au regard d'autres dispositions légales.

En l'occurrence, pour immatriculer en son nom un scooter 50 acquis auprès d'un particulier, un acheteur doit fournir un document attestant que l'engin appartenait bien au vendeur. Logiquement, l'idéal serait donc que ce dernier ait fait établir son certificat d'immatriculation. De même, il doit fournir un document prouvant que l'ancien propriétaire lui a effectivement cédé le scooter. C'est là qu'interviendra le certificat de cession, si le scooter était déjà immatriculé (notamment parce que roulant sur la voie publique).

L'immatriculation d'un scooter se fait via la plateforme de l'ANTS ou via un intermédiaire. Elle nécessite de fournir des pièces de justification d'identité et de domicile ou encore un certificat de situation administrative.

Qu'est-ce qu'un certificat de cession de scooter 50 ?

Comme pour tous les véhicules immatriculés, le certificat de cession d'un scooter 50 est un document qui atteste que la propriété d'un scooter 50 est passée d'une personne X à une personne X. Ce document intervient peu importe que le transfert de propriété soit intervenue suite à une transaction à titre onéreux ou à titre gratuit.

Pour l'établissement du certificat de cession, il faut remplir un formulaire prévu à cette fin par le gouvernement français. Il s'agit du formulaire Cerfa 15776*02. Le formulaire Cerfa du certificat de cession comprend trois sections : une section contenant des informations sur le vendeur ou donateur, une section contenant des infos sur l'acheteur ou le donataire, et une section contenant des précisions sur les caractéristiques du deux-roues. Pour remplir la section relative à la moto elle-même, il faut se référer à la carte grise. En parallèle, il faut cocher une case pour confirmer que le certificat de situation administrative a été remis en bonne et due forme au nouveau propriétaire.

Pour rappel, le certificat de situation administrative informe l'acquéreur que l'ancien propriétaire possède effectivement la pleine propriété du scooter 50. En clair, cela prouve que le scooter n'a pas été mis en gage ou ne fait pas l'objet d'une hypothèque pouvant empêcher qu'il soit immatriculé au nom d'un nouveau propriétaire. Le certificat de cession porte également la mention de la date et de l'heure de la transaction, que confirme le nouveau propriétaire en cochant une case.

Si le deux-roues qui fait l'objet de la transaction n'a pas été immatriculé par l'ancien propriétaire, a priori parce que celui-ci ne s'en sert pas sur la voie publique, une attestation devra tout de même être remplie. Ladite attestation contiendra des infos techniques sur la moto 50 cc, mais également des informations d'identification de chaque partie impliquée. C'est elle qui permettra au nouveau propriétaire d'enclencher l'immatriculation en vue d'obtenir une carte grise, s'il souhaite rouler sur la voie publique.

Certificat de cession de scooter 50 : quelles sont les obligations du vendeur ?

Que le 2 roues affiche une cylindrée de 50 cm3 ou en deçà, la personne qui le vend ou le donne a des obligations en ce qui concerne la déclaration de cession. Entre autres, comme le précise l'article R322-4 du Code de la Route, il dispose d'un délai maximal de 15 jours pour déclarer la cession. S'il ne le fait pas, il peut se voir sanctionner par l'administration publique à travers une amende forfaitaire de 135 euros, susceptible d'aller au-delà de 300 euros.

Bien sûr, dans la pratique, la meilleure option consiste à réaliser cette procédure au plus tôt. Ce faisant, le vendeur ou donateur se protège par exemple contre des amendes qui pourraient lui être infligées si le nouveau propriétaire commet des délits sur la route. Car tant que la cession n'est pas déclarée, il est toujours considéré comme propriétaire du scooter 50. Même si le scooter a été cédé à une casse, la déclaration doit se faire au plus tôt, pour empêcher que la plaque d'immatriculation qui y était posée soit utilisée à des fins frauduleuses.

FAQ

1- L'acheteur d'un scooter 50 est-il obligé d'immatriculer l'engin en son nom ?

Si l'acheteur acquiert un scooter non-immatriculé, donc non-utilisé sur la voie publique, et envisage aussi de ne pas l'utiliser sur la voie publique, il n'est pas obligé de l'immatriculer. Par contre, s'il achète un scooter immatriculé, il doit acquérir un nouveau certificat d'immatriculation en son nom (dans les 30 jours après la transaction).

2- Le site de l'ANTS est-il le seul canal par lequel on peut déclarer la cession d'un scooter 50 ?

Un prestataire intermédiaire ayant reçu l'agrément du ministère de l'intérieur peut aussi permettre d'établir un certificat de cession de scooter 50.

3- Un mineur peut-il effectuer la déclaration de cession d'un scooter 50 ?

Si un mineur est impliqué dans la transaction, c'est à son parent ou à son tuteur de réaliser à sa place les démarches liées à la cession.

Remplir et signer un certificat de cession
GRATUITEMENT en ligne
Avez-vous une question ?
Merci pour votre message.
IMPORTANT : si vous avez déjà commandé, merci de poser votre question via le tchat en bas à droite de l'écran.
Erreur. Merci de rafraîchir la page.
Les questions des usagers
En savoir plus
Remplir un certificat de cession de véhicule